Bon plan

mercredi 20 avril 2011

Le Garmin Forerunner 310XT (2) : Utilisation

Le 310XT

Revoici donc une montre multisports, généralement à visée triathlon, mais je dirais pas seulement. L'intérêt supplémentaire va être de pouvoir lui associer des accessoires comme l'accéléromètre - pour rester français - ou footpod - pour être exhaustif - et le capteur de cadence/vitesse. 


1. Ce que j'aime dans ce Garmin, c'est que l'on peut programmer par avance 5 sports différents. Chacun des sports aura ses propres paramétrages. Par défaut, il y a un mode "CAP", 3 modes "bike" (vélo pour les non anglophones) et 1 mode "Autre". Du coup, on programme indépendamment et à l'avance ses 4 écrans pour la CAP, pour tel ou tel vélo ou pour un autre sport, le roller pour ma part.   
De plus, ce n'est pas parce que on a vélo1 vélo 2 et vélo 3 que l'on va s'obliger à ne paramétrer que du vélo. Si on ne peut changer le nom des modes (?), rien n'interdit de paramétrer le mode vélo 2 (bike2) pour sa trottinette préférée ou pour l'ULM ! ON-FAIT-CE-QU'ON-VEUT !!!

Du coup, de 4 écrans avec 4 infos (soit 16 infos en tout) + le virtual Partner (qu'il ne faut pas oublier ), on passe finalement à 16 infos + VP x 5 sports ! Disons le 85 infos possibles, là Timex peut aller se rhabiller avec ses 20 infos sur 5 écrans en tout et pour tout ! Dire que j'avais un faible pour Timex...

2. Maintenant, et même si c'est totalement subjectif, son look est très moyen. Il fait moins montre qu'outil de sport. Mais bon, le look ne fait pas tout, comme pour les femmes (euh... désolé pour cette digression... oiseuse, mais tellement véridique, hum)

3. Côté taille, il en impose également, mais sait tout autant se faire oublier. Pour se rendre mieux compte de la bête, je l'ai photographiée au côté de ma Timex Lap 100 (photos ci dessus). Je n'ai plus la Timex Global Trainer, je ne pourrai donc pas les mettre côte à côte, à moins d'un photomontage.

Photomontage, donc


4. Côté taille d'écran, le 310XT est identique à celle du Forerunner 305... et de la TImex.

5. Côté bracelet, je le trouve certes sympathiquement coloré (si, si), mais limite court et cher à remplacer (24€ sur leur site hors frais de port). Moi qui me plaignait du remplacement de mon bracelet du Timex 100 laps ! En attendant, Garmin ne propose pas d'autres modèles de bracelets contrairement aux autres modèles de montre. Pour finir, je trouve le bracelet moins bien intégré à l'ensemble comme peut l'être celui de la Timex. Donc côté look et ergonomie, peut mieux faire.

 6. Sinon, truc super impressionnant : la LI-SI-BI-LI-TE des informations en mode 4 affichages !!! C'était un gros écueil sur la Timex pour laquelle il fallait avoir de sacrément bons yeux. Mais là, même pour le presbyte que je suis, et même si cela reste un peu flou, je n'éprouve AU-CUN problème pour lire les données. C'est pourtant la même taille d'écran chez Timex mais l'écriture est plus grosse. La différence se noterait en terme de police d'écriture en gras ou pas en gras. Bon, sur le photomontage ci dessus, vous noterez que les secondes ne sont pas affichées chez Garmin, ça aide aussi pour agrandir l'affichage. Nous y reviendrons.

7. Par contre, chose très étrange, l'affichage du chrono et/ou de l'heure sera plus gros sur l'écran supérieur quand on présente 3 informations plutôt que 2 ! Cela devrait être le contraire, voire devrait-il être de taille identique, mais non. Bizarrerie quand tu nous tiens.

8. La qualité de l'éclairage du cadran est performante je trouve, mais, peu pratique à activer. Il faudrait un bouton spécifique pour activer cet éclairage. Avec le Garmin, il faut aller dans les menus pour décider du temps d'allumage et quand il est activé, il faut appuyer deux fois sur n'importe quel bouton pour accéder à la fonction désirée. Quand on court, c'est moyen, bref, meilleur éclairage mais accès peu aisé, ou alors je n'ai pas encore tout bien compris. 

RÉSUMONS :
1 - 5 sports paramétrables
2 - 85 informations en tout sur les 5 sports
3 - Une taille importante qui se laisse oublier
4 - Un écran très lisible
5 - Un bracelet par contre un peu juste en taille
6 - Un éclairage performant, mais peu pratique


SON ERGONOMIE
Grande bizarrerie : le Forerunner 310 XT n'affiche ni l'heure ni la DATE !!! par défaut. 
Ne vous fiez donc pas aux photos jointes. Pour afficher l'heure, il faudra d'abord la programmer sur un des écrans de sport ! Et encore ! Si on programme l'heure sur un écran de sport en affichage unique, on n'aura que l'heure et les minutes, pas les secondes !!! Cela me laisse réellement perplexe car cela fait du Forerunner 310 XT non plus une montre / outil mais un outil d'entrainement seulement ! Exit la montre !!! Limite impossible à utiliser au quotidien. Déjà que l'esthétique laissait à désirer pour ceux qui se posaient la question, mais là ! 


Euh... petit aparté pour les esprits chagrins : ce n'est pas l'absence des secondes qui fait du garmin un outil plus qu'une montre, mais bien le fait qu'il faille (car s'en est une) programmer l'affichage de l'heure en affichage unique pour l'avoir. Les secondes, finalement... on est pas aux pièces quoi !

Ensuite, quand on entre dans les menus, son ergonomie est... disons... disons difficile, pour ne pas dire "fouillis". Le bouton de navigation qui défile passe par quatre modes qui se décomposent eux mêmes en sous modes eux-mêmes en sous sous modes... On s'y perd un peu... beaucoup !

1 - Mode Historique - 6 sous menus - 11 sous sous menus.
2 - Mode Entrainements : 5 sous menus - 14 sous sous menus - 29 sous sous sous menus...
3 - Mode GPS - 5 sous menus
4 - Mode Paramètres - 4 sous menus, 24 sous sous menus et je ne vous parle pas de la suite.

Bon, le mode "historique" ne m'intéresse pas, j'ai le PC pour ça. Malgré tout, il est plus clair que l'historique du Timex et surtout écrit plus gros ! Les entrainements sont enregistrés par date, on peut avoir en détail un résumé de chaque intervalle, le tout sur deux colonnes (moyenne / maxi pour l'allure, la FC et le nombre de pas / la cadence de la manivelle.) Par contre, pourquoi un sous menu pour la consultation et un sous menu différent pour la suppression ? Pour le coup, ça n'est pas pratique du tout car ça oblige à faire de nombreux aller-retour et à s'exciter sur les boutons... on croirait un ado en train d'écrire un sms... 

Vous ne trouvez pas bizarre vous d’avoir l’historique en 1er, avant même d’avoir commencé à courir ?

Le mode "entraînements" est aussi complet que complexe. Les 29 sous sous sous menus en attestent. Des alarmes à paramétrer, des entraînements simples et complexes à programmer, un mode parcours et multisports automatique, bien tout ça. Je vais détailler l'ensemble plus bas, il y a tellement à dire...

Le mode "GPS" sera sans doute celui dont je me servirai le moins. Peut-être me sera-t-il utile pour noter un point précis quand je serai en voyage, histoire de le retrouver sur un logiciel de cartographie ? Ou plus utilement pourrais-je m'en servir pour communiquer ma position GPS en cas de problème et ce pour aider les secours à me localiser ? C'est d'autant plus sécurisant quant on court dans des lieux inhabituels dans lesquels on peut avoir du mal à se localiser. Je pense aussi à tous ceux toujours plus nombreux qui se lancent dans les trails natures, parfois en autonomie complète. Mais peut-être avez vous d'autres outils? 

Pour ceux qui auraient vu la 127 heures… Moi, je n’y suis pas arrivé !

Et finalement, le mode "Paramètres", tout aussi complet et complexe. Lui mériterait véritablement d'être secondé par l'ordinateur à la manière du Timex ! Ca rendrait le Garmin autrement plus intuitive et éviterait à l'utilisateur de se battre parfois avec les boutons, les modes et autres sous modes...


RÉSUMONS :
1 – Un affichage de l’heure qui ne va pas de soi
2 – 4 modes principaux et beaucoup trop de sous modes



LES PARAMÈTRES

La partie PARAMÈTRES comporte 4 modes :  

1 Paramètres de course (ou vélo ou autre) : Ici, on paramétra les écrans du Garmin: nombre d'écrans activés (de 1 à 4), nombre de champs sur chaque écran (1 à 4 itout), choix des "champs de données" (chrono, altitude, allure...). Il restera l'Autolap®, l'AutoPause®, le défilement automatique des écrans (lent, moyen ou rapide), la fréquence cardiaque (couplage du CFM, paramétrage des zones de FC), le couplage de l'accéléromètre, son étalonnage, le Virtual Partner® et enfin le choix entre un affichage des allures (min/km) ou des vitesses (km/h). 



L’autolap®, l’autopause®, le virtual Partner® et l'accéléromètre feront l’objet plus bas de paragraphes séparés.



Pour ce qui est du défilement automatique, personnellement, je n’en vois pas la super utilité, mais c’est affaire de goût. En défilement rapide, c’est vraiment rapide, en défilement lent, du coup, ce n’est pas pour moi. Pour le coup, c’est vrai que cela évite d’avoir à manipuler ses boutons pendant la course. Et puis, qui peut le plus peut le moins, donc ça reste un gadget à mes yeux que certains apprécieront sans aucun doute. 



Et pour finir, la partie fréquence cardiaque permet de coupler ou non le cardio fréquence mètre et surtout de paramétrer ses zones de travail, au nombre de cinq. Cela dit, faites le plutôt depuis votre ordinateur, c'est autrement plus simple.

Les FC sont basées sur 5 plages et pourront être personnalisées pour chacun des sports,  CAP, vélo et le sport "Autre". 

Les FC seront affichées soit en battements par minute (bpm) ou en pourcentage de la fréquence cardiaque maximale (FCM). Et si d'aventure on devait renseigner la FC au repos (à relever le matin au levé ou après 10 min allongé sans TV, sans console vidéo, ni cri d'enfants hystériques près de vous...) le Garmin nous donnera les % de la FCM de réserve

La fréquence cardiaque de réserve = (FCmax - FC repos). 

Si on doit travailler à 80% de sa FC max réserve, on aura pour quelqu'un qui est au maximum à 200 bpm et 55 bpm au repos : (200-55) = 145. 80% de 145 = 116. On remet la FC repos et on obtient 116+58 = 174bpm. Le calcul classique 200 x 0,8 donne 160 bpm.


2 - Système ou le choix de la langue d'affichage (11 au choix), l'utilisation des bips ou du système de vibration (franchement tip top ce vibreur sur le poignet, surtout l'hiver avec le bonnet sur la tête !) le paramétrage du rétro-éclairage, du mode de la carte, du temps (format de l'heure), des unités (métriques / anglo saxonnes), le couplage d'un pèse personne ANT+ , d'un appareil de remise en forme de sport en salle qui devra être compatible ANT+, le transfert des données avec le PC, puis une dernière option de retour aux réglages initiaux. 

3 - Profil utilisateur : sexe, âge, poids, taille, niveau d'activité physique (de 1 à 10), sportif pro ou non.
Les seuls éléments que l'on pourra paramétrer depuis l'ordinateur seront le PROFIL UTILISATEUR : sexe, poids, taille, âge, les fréquences cardiaques et les plages d'allure, au nombre de 10. 
Ces 10 plages de vitesses, on pourra théoriquement les programmer et les renommer de façon personnelles... en fonction de sa VMA ou autre !!! Mais ceci est purement théorique, j'en reparlerai dans le prochain billet. Suspens ! Suspens !

Pour ma part, j'ai programmé mes plages en fonction de ma VMA supposée et appelé mes plages ainsi :
Plage 10 "VMA +100" - 
Plage 9 "VMA 95 100"... 
plage 1 "VMA -60"



Notez que Garmin vient de sortir une nouvelle version de son Garmin Center, la version 3.6.1. Les copies d'écran sont de l'ancienne version. Cette nouvelle version est un peu plus pratique pour ce qui est de la visualisation des plages d'allure. Ne passez pas par la case "mise à jour" de TC, aller directement sur le site Garmin. Vous en profiterez également pour vérifier vos autres versions logiciels.
4 - A propos du Forerunner : les numéros de version.
Je serais tenté de dire que la gestion des paramètres est ce qui pêche le plus sur le Garmin. Presque tout ne se paramètre que sur le Garmin (et non depuis l'ordinateur). 


RÉSUMONS :
1 – Un paramétrage distinct pour chacun des cinq sports
2 – Prise en compte du système métrique et anglo-saxon
3 – Un montre qui vibre au poignet
4 – Un paramétrage de sa fréquence cardiaque et de ses allures qui
      peuvent être poussés


Le mode entraînements :
Pfiou, pas mal de choses à dire. Donc tout comme le mode "paramètres", il mérite une place à lui tout seul.

Quatre sous modes :
    1.    Alarme (de course, de vélo... suivant le sport sélectionné)
    2.    Entraînements
    3.    Parcours
    4.    Multisports automatique
      Un petit correctif s'impose : 5 sous modes !
        1.   Prévus. Ce sous mode est apparu sur le Garmin après l'intégration des entraînements dans le calendrier du Training Center de Garmin et leur transfert sur le 310XT.
        2.   Alarmes (de course, de vélo... suivant le sport sélectionné)
        3.    Entraînements

        4.    Parcours

        5.    Multisports automatique

          La partie "Prévus" permet en fait d'enclencher les entraînements personnels transférés sur le calendrier du 310XT depuis le logiciel Training Center. Il indique la date de prévision de l'entraînement, son nom et le nombre d'étapes prévus pour cet entraînement. Pratique en fin de journée quand on s'entraîne seul et qu'on n'a pas appris par cœur ce qui était prévu pour l'entraînement.

          Personnellement, la partie "alarmes", je la mettrais directement dans la partie "Paramètres". Et bien oui, cette partie sert à paramétrer les alarmes de temps, distance, de calories, de FC et de cadence, en valeurs basses ou hautes. Mais, comme on peut paramétrer des alarmes spécifiques à chacun des cinq sports proposés (CAP, 3 modes vélos, mode autre) tout comme dans la partie "'paramètres", pourquoi alors avoir intégré ces paramétrages au mode "entraînement" ? En attendant, ces paramétrages seront utiles pour quiconque ne voudra pas dépasser certaines limites personnelles (FC pas plus haute que, allure pas plus rapide - ni moins - que...)

          La partie "Entraînements" est particulièrement riche. On a le choix entre un entraînement simple genre programmer un 30/30 10 fois (temps/temps) ou un 10x100m récup 50m (distance/distance), voire un 10x400 avec 1' de récup (distance/temps), ou un 10x1' avec 100m de récup (temps/distance). Ce tout peut inclure une partie "échauffement" et "Etirements". On lance l'échauffement par le bouton "START", on passe à l'entraînement par le bouton "LAP" et quand l'entraînement est terminé, la partie "Etirements" ou récupération se lance automatiquement. On arrête le tout par un appui sur LAP ou START/Stop
          Exemple d'entraînement simple : mode intervalle
          Par exemple, je programme un 2x (1'00 R30") avec échauffement et étirements - photos 1 et 2. Dans ce mode simple sur la montre, on ne pourra pas intégrer d'objectif ou de cible comme un travail à effectuer sur la FC ou une allure à atteindre par exemple. Du coup, nous aurons droit systématiquement à "pas de cible". Je lance l'entraînement :
          1. START un pop-up apparaît "Aller pour 1:00 pas de cible". Ensuite, Deux lignes sur l'écran : chrono en haut distance d'échauffement en bas (photos 4 et 5).
          2. LAP - L'échauffement s'arrête, le fractionné commence par un pop up :
          "Aller pour 1:00 pas de cible". Puis deux lignes sur l'écran. En haut le texte "Aller pour 1:00" le compte à rebours de la minute démarre, en bas texte "Répét requises" et le nombre de répétitions restantes. 5 secondes avant la fin de l'intervalle, des bips (bien pensés) indiquent que l'intervalle touche à sa fin (photos 6 et 7).
          3. BIP de fin d'intervalle, un pop-up apparaît "repos pour 00:30 pas de cible". Puis deux lignes à l'écran. En haut "Repos pour 00:30" et le compte rebours, en bas "répét. requises" et le nombre de répétitions (photos 8 et 9) .
          4.BIP de fin de repos, pop-up Aller pour 1:00 et Pas de cible 2 de 2 qui indique où on en est dans le fractionné. Pratique quand on fait 15x30/30. Deux lignes. En haut "aller pour 01:00" et le compte à rebours, en bas "Répét requises" et le nombre de répétitions restantes (photos 10 et 11).
          5. Bip de fin d'intervalle. Le Pop-up apparaît repos pour 00:30 pas de cible". Deux lignes. En haut le compte à rebours, en bas le nombre de répétitions (photos 12 et 13).
          6. Bip de fin de repos, démarrage automatiques des étirements (de la récupération quoi). Un nouveau pop-up s'affiche : "Étirements jusqu'à clé circuit. Pas de cible" (photo 14)
          7. START/Stop. Apparition du pop-up Entraînement terminé !". Deux lignes. Deux lignes. En haut Dist. Totale et la distance, en bas "Tps total" et le temps pris par l'entraînement (photo 15)


          Photo 1

          Photo 2

          Photo 3

          Photo 4

          Photo 5

          Photo 6

          Photo 7

          Photo 8

          Photo 9

          Photo 10

          Photo 11

          Photo 12

          Photo 13

          Photo 14

          Photo 15


          Ça c'était pour la partie Entrainement simple, passons maintenant à la partie entrainement complexe, la partie "personnalisé". Là, je vous sens blêmir, vous vous dites "Bigre, la partie simple était déjà dense, alors que va-t-il en être de la partie complexe ? Et bien disons que c'est complexe, mais que je vais faire plus simple... Hum !

          La partie "personnalisé" (sans "e") permet d'accéder à des entraînements affinés et de complexifier ses fractionnés:

          1 - Depuis son Garmin, on pourra accéder jusqu'à 25 entrainements préprogrammés et enregistrés, les modifier, les supprimer ou... les utiliser.
          2 - Ils seront programmer de préférence sur le logiciel Training Center de Garmin. On pourra programmer plusieurs répétitions de séries (ex 3 séries de 10 x 30/30 + récup, avec ou sans échauffement), ou on pourra programmer un truc plus fou, ici un échauffement + une série de 4x400 R1' + 3' récup. + une série de 6x200 R30" + footing de récup avec en option par exemple une zone d'allure à respecter, laquelle sera choisie parmi 10 plages d'allures préprogrammée (pourquoi pas programmées en fonction de sa VMA) OUF ! 
          Pour ce qui est de programmer ses plages d'allure, je vous renvoie au paragraphe idoine du début. 

          On déterminera à chaque fois si une phase est de la récup ou non, ce qui est très pratique lors du débriefing :

          on pourra afficher tous les fractionnés actifs de manière consécutive et cacher les phases de récupération.


          3 - Pour chaque phase de travail, on associera - ou pas - des cibles de travail : rester dans des fourchettes hautes et basses d'allure... et travailler ainsi en % de sa VMA max (!) ou rester dans des fourchettes de cadence, de FC, ou alors juste ne rien cibler pour mieux récupérer.

          Nous l'avons vu ci dessus, les entraînements complexes sont programmables depuis l'ordinateur et le Training Center de Garmin. Cela semble plus aisé dans la mesure où on les transfert ensuite sur le Garmin.

          Il est possible de transférer jusqu'à 25 entraînements maison ! Ensuite, il n'y a plus qu'à les rappeler depuis le 310XT. Si je prévoie un entraînement sur 8 semaines pour un semi, je prépare mes fractionnés à l'avance, voire les sorties longues, bon, je les nomme, bon bis, enfin... bonbon, à non, c'est pas bon ça, ça fait grossir. Bref ! Les entraînements on les mets dans le calendrier du Training Center et les utilise le jour voulu (sur le Garmin, mode "PREVUS").
          Voilà, reste à chacun maintenant à se concocter des entraînements maison et de finir de découvrir toutes les finesses de ce logiciel...

          A noter que les AutoLap® ou intervalles automatiques ne fonctionnent pas pendant ces phases d'entraînement, ce qui rendra la planification d'une sortie longue par ce moyen... moyen!



          RESUMONS :
          1 – Des entraînements que l’on peut insérer dans un calendrier
          2 – Des alarmes en quantité
          3 – Des entraînements qui mélangent temps et distance à l’envie
          4 – Des entraînements simples mais aussi très poussés
          5 – Jusqu’à 25 entraînements paramétrables sur le Garmin
          6 – Un outil secondé par plusieurs logiciels
           
          La partie Parcours, j'avoue ne pas l'avoir étudiée, donc, cela va être compliqué d'en parler. Il semblerait qu'il soit possible de s'organiser un parcours au travers de points de passages (waypoints) déjà enregistrés dans le Garmin, de programmer l'ordre de ces points de passages et de se lancer à l'aventure.
          La partie multisports automatique est quelque chose que je trouve très intéressant. De manière générale, le multisports peut-être manuel, c'est l'utilisateur qui change de sport quand il veut, ou automatique, le changement de sport est programmé et s'effectue à chaque appui sur le bouton LAP.
          Quand on se met en multisports manuel, on peut utiliser les intervalles manuels (bouton LAP) pendant chaque sport. Exemple. Je cours, j'utilise les intervalles comme je l'entends via le bouton LAP (ou de manière automatique itout). J'arrête de courir, je stoppe le chrono (mais même pas obligé) MAIS je ne remets rien à zéro, nan nan ! Je passe au vélo (ou autre sport)... à l'aide du bouton idoine de changement de sport. J'utilise à nouveau autant d'intervalles que je le désire. Je peux aussi repasser après le vélo en mode CAP, aucun problème. Ceci est très très bien. On passe d'un sport à l'autre à volo, pardon, à vau-l'eau.
           
          Le mode multisports automatique sera lui peut-être préférable lors d'une compétition multisports. Dans ce mode, je programme les sports que je veux voir se succéder. Peuvent se succéder la CAP puis le Vélo 1 puis la CAP, puis "Autre" puis la CAP, voire deux fois de suite le mode CAP (genre partie bitume et partie trail)... bref, COMME-JE-VEUX
          Si je fais un tri (un triathlon, cela va sans dire), je programme "Autre", "Vélo", puis "CAP". Le fait d'appuyer sur le bouton "LAP" fait passer d'un sport programmé à l'autre. Mais là pour le coup, aucun intervalle manuel ne sera possible, vu qu'à chaque fois que l'on appuie sur "LAP" on change de sport. 
          On peut programmer dans ce mode automatique une partie "transition", utile pour le nageur qui devra se chausser avant que de passer au vélo... Dans ce mode "multisports automatiques", le Garmin affichera à l'écran le sport en cours : "COURS" "VELO" "AUTRE"

          Bref, pour faire une mini conclusion, je trouve la chose comme n'étant "que du bonheur".

          LES AUTRES OPTIONS
          L'autolap® mérite aussi un paragraphe à lui seul, sans doute parce que j'aime vraiment cette option. S'il est réglé sur "distance", l'autolap® fera biper le Garmin automatiquement tous les kilomètres (ou plus ou moins suivant son envie). Cela permet de contrôler son allure ou des temps de passages. Cela permettra également de retrouver tous ses kils sur Sport Tracks. - mouaih, je voulais dire "retrouver tous ses kilos", mais je trouvais l'abréviation tendancieuse, surtout que je cherche à en perdre, des kilos. Et tout compte fait, "kil" n'est pas mieux si on considère qu'il s'agit de litron de vin...). Pour en revenir à nos moutons, si l'autolap® est programmé sur "position", il donnera des temps de passage suivant des positions GPS préprogrammées !!! Pratique pour certains parcours techniques.
          Bref, même si le Garmin n'est pas précis au mètre près, je me sers de l'auto lap aussi en compet. Il bipe tous les 1 km sans que je n'ai à m'occuper de rien. L'intérêt sera surtout par la suite de retrouver ses intervalles sur le PC - à mais ça, je venais de le dire !


          Magnifique tableau n'est-il pas ? C'est mon 10 km du Haillan. Ce n'est pas du haut niveau, mais je suis content de mes premiers kilos et de leur régularité puis de mon accélération progressive. Mais bon, ce n'est pas le sujet du soir.  

          Pour ce qui est de l'auto pause®, j'en ai moins l'utilité, mais quiconque en ville devant s'arrêter régulièrement aux passages pour piétons ou aux feux tricolores, verra là dedans un outil pratique : le chrono s'arrête et redémarre automatiquement au fur et à mesure de ses arrêts et redémarrages. Pour ce qui me concerne, ou je suis en rase campagne, ou je suis en bord de plage, les touristes n'étant pas encore là...


          Le Virtual Partner®. : Je m'en suis servi, je m'en sers moins, mais c'est quand même hautement sympathique. On donne à la montre une allure que l'on aimerait respecter. L'écran affiche deux petits bonhommes  : en haut, le partenaire virtuel, en bas "nous". Bon moi, je préfère partir rattraper les jolies coureuses qui sont devant moi, c'est plus motivant, mais en rase campagne, elles se cachent. Bref, sur cette digression oiseuse, poursuivons.
          Si on prend de l'avance sur ce qui a été programmé, le temps et la distance gagnée s'affichent en noir sur fond blanc, si on prend du retard, les mêmes informations s'affichent, mais en blanc sur fond noir ! Le visuel est très bien pensé. S'il nous manque quelques secondes c'est rattrapable, si on à pris 2'30 d'avance, c'est euphorisant, Bref, j'aime beaucoup.
          Il est personnalisable indépendemment pour les cinq sports, c'est très bien.
          Si on change l'allure en court de route, l'avance ou le retard sera remis à zéro pour repartir avec la nouvelle allure.
          Il me semble que sur des phases actives de fractionné avec une allure comme cible, le Virtual Partner® se met aussi en route, mais seulement en cas d'allure cible à atteindre. A vérifier.

          LE GPS
          Sinon, j'aime son côté GPS. Bon il n'y a pas de mal puisque justement C'EST une "montre" GPS. De plus, je trouve ce GPS également précis, d'après ce que j'ai pu tester (mais cela fera l'objet d'un prochain post). Cela apporte pas mal d'infos quant aux distances parcourues. Par contre, sur un parcours de quelques kilomètres en campagne, j'ai quand même eu pas mal de petits décrochages satellites. Et puis pour ceux qui feront toujours le même parcours, genre la piste d'athlé du coin, l'intérêt de visualiser son parcours sur internet... du coup... Mais quand même ! Sinon, pour le coup, je lui ai adjoint...


          RESUMONS :
          1 – Des « options » très pratiques comme l’autolap®, l’autopause® et le
               Virtual Partner ®
          2 – Un mode multisports manuel ou automatiques
          3 – Un GPS précis et une possibilité de programmer des parcours
           
          ...L'ACCELEROMETRE OU LE FOOTPOD.

          L'accéléromètre est un instrument complexe qui se fixe sur une chaussure et est relié à la montre par un système sans fil (ici la technologie ANT+ chez Garmin, Bluetooth low energy chez Polar). Il n'est pas précis au mètre mais s'accorde de 1 à 3% de marge d'erreur quand on le calibre. Traduisez : 10 à 30 mètres par km. Non calibré, il faudra compter sur 5%.

          Le nouvel accéléromètre de Garmin est petit, vraiment petit. Il est basé sur la technologie ANT+, donc valable avec Suunto, Géonaute et d'autres montres Garmin


          Notez que si une certaine concurrence a décidé de ne pas utiliser la technologie ANT+, et ça stimule la concurrence !, elle n'en a pas moins décidé de rendre ses propres accéléromètres incompatibles d’un modèle de montre à l’autre (et vis versa)! Euh…vous voyez à qui je fais allusion ?
          Là m'est d'avis que c'est limite !!! Tu veux changer de modèle de montre tout en restant dans ma marque? Tu raques aussi sur l'accéléromètre. Même chose pour leur module GPS !
          Pas de ça chez Garmin. L'accéléromètre ANT+ change ? Il reste compatible avec les anciens modèles de montre ANT+. Cela s'appelle la rétro compatibilité, à vos souhaits. Tu veux changer de montre ? Tu peux garder ton ancien accéléromètre ! Yes !
           Le calibrage pourra être à refaire dans plusieurs cas : usure, changement des chaussures, voire allures de course différentes... Bon, mais comme l'erreur peut-être de 5% au mil sans calibrage... Bien sûr, le Garmin proposant plusieurs paramétrages pour plusieurs vélos (selon leur poids j'imagine), elle pourrait aussi proposer plusieurs paramétrages de CAP pour individualiser le paramétrage de l'accéléromètre... Une certaine concurrence ne le fait-elle d'ailleurs pas ?
          Trois modes de calibrage sont proposés sur le Garmin.

          1 - Le mode libre, ou coef de correction pour 1000m. Il faudra d'abord le connaître ce coef. Une fois connu, on peut le changer à l'envie suivant que l'on change ou de chaussures ou d'allure (genre entraînement / compétition).
           

          2- Le calibrage en mode GPS. On lance le mode GPS (mais pas trop fort non plus!), on court environ 1000 mètres et le Garmin se calibre tout seul. Bon, faut avoir confiance dans le GPS. Je l'ai fait entre deux bornes kilométriques, le calibrage s'est arrêté peu après les 1000 mètres et le coefficient s'est mis sur 1076 m tout seul comme un grand. J'ai refais le parcours en sens inverse, quand je suis arrivé à la borne, le Garmin marquait 982 mètres, 18 mètres de différences, - de 2% d'erreur, ce qui correspondait aux données constructeurs (bon, je n'en étais pas moins déçu, mais que voulez-vous, nul n'est parfait !)
           
          3 - Le dernier mode, le mode distance, le plus fiable d'après le mode d'emploi. Oui mais ! Ce mode distance n'accepte qu'un choix entre deux distances. 800 m ou demi-mile (soit 804,97 m !) pour les Anglo Saxons. Je ne sais pas comment ils font, mais bon, nous sommes en France, alors... Seulement, si pas de piste de dispo, pas de calibrage de distance possible !!! J'aurais aimé dire au Garmin : calibrage sur 1000 mètres stp et je le fais entre deux bornes kilométriques ! C'est assez facile de trouver des bornes kilométriques, ca l'est moins de trouver une piste d'athlétisme, qui plus est ouverte au publique. J'ai fini par en trouver une. Je règle 800 m, j'appuie sur START, je cours mes 800 mètres, j'appuie sur STOP, calibrage fait, coef 1048 et non plus 1076 comme après le calibrage GPS. Je refais 800 mètres. Distance marquée : 799 mètres !!! P****n que c'est bon ! Deux semaines plus tard, même piste, mes deux tours de pistes ne font déjà plus 799 m mais moins. Va comprendre. L’un dans l’autre, retour maison fait, mes kilos du parcours correspondent aux kilos donnés et corrigés sur le PC ! Donc ça reste cool, non ? 

          Mais ! - me direz-vous - s'il faut calibrer un appareil qui restera imprécis, alors pourquoi faire la dépense ? Parce que sur un marathon, ce genre d'erreur, ça donne entre 420 et 1260 mètres d'écart !!!

          Je vous répondrais alors "pas de panique, allons allons !" Disons qu'au final le Garmin fait un mix sur la distance Accéléromètre / GPS, donc on se retrouve à la fin avec une distance globalement précise, pourvue que l’on n’ait pas fait trop de zigzags - euh... zavez zessayé le mataton du médoc ? Des zigzags, paraît qu'il en fait lui, si d'abord ! 
          Pour continuer à vous rassurer, j'ai comparé le Garmin avec mes parcours faits en voiture et mon ancienne Timex Global Trainer. Le tout correspond bien. Et dernière couche, rassurante, sur un 10 km FFA, je n'avais que 40 mètres d'écart à la fin, soit... 0,4% !!! C'est ici pour la chose. Alors, qu'est-ce qu'on dit à son grand Malo ?
          Et bien vous dites en insistant un truc du genre : "pourquoi ALORS un accéléromètre s'il mixe avec le GPS ?" Et bien parce qu'un accéléromètre donnera des allures stabilisées pendant la course, et pas des allures qui ont la bougeotte, et quand on veut courir par ex. entre 4'10 et 4'20 /kilo, ça aide à se caler, à contrôler, surtout pour les plus fougueux d'entre nous (enfin, je ne devrais plus m'inclure dans le lot des 4'10 / 4'20 au kilo, mais bon !). De plus, on évite la perte d'informations en cas de décrochage satellites. Demander au seul GPS de donner une allure instantanée, c'est prendre le risque de voir son allure vagabonder jusqu'à 1 min au kilomètre en plus ou en moins, donc inutilisable. L'allure moyenne, elle, restera correcte.

          Je rajouterais également que pour tout coureur en milieu boisé (trail) ou en milieu fortement urbanisé avec de hauts immeubles ou des rues étroites, le seul GPS devenir aphone, donc...

          Et pour finir, l'accéléromètre sera utile à toute personne pratiquant le treadmill (euh, c'est quoi le treadmill ? C'est le tapis roulant ! Ah bon d'accord!), car géographiquement parlant, sur un tapis, on fait du sur place. Donc le GPS sera inutile. Il faudra même penser à le débrancher pour économiser la batterie.


          Avertissement 1 - Vous noterez que je parle "d'accéléromètre" et non de "footpod". C'est pourtant la même chose, sauf que footpod" reste plus rapide à taper au clavier. Pour autant, j'emploie de préférence le mot "accéléromètre" pour rester français ! Nous avons un mot pour cet appareil, alors autant s'en servir.Alors n'allez pas chercher la différence entre un accéléromètre et un footpod, c'est la même chose !

           

          Avertissement 2 - Attention, les néophytes, il ne s'agit pas au final d'un podomètre, non ! Ces appareils qui comptent le nombre de pas / d'impacts sur le sol et auxquels on multiplie la distance moyenne de ses pas. Bof ! 1000 pas de 1,20 m = 1200 mètres. Ces podomètres là ne sont pas précis sauf à être très régulier dans sa course, mais quand les pas se raccourcissent dans une montée ou se rallongent dans une descente... quid de la précision?


          RESUMONS :
          1 – Un accéléromètre compatible ANT+
          2 – Un calibrage qui pourrait être mieux pensé
          3 – Un outil de petite taille, léger
          4 – Un outil très pratique, surtout pour les coureurs en milieux « couverts » ou       sur tapis roulant

          Voilà, j'ai fait le tour de la chose pour ce qui est de mon utilisation du Garmin. 

          Je ne l'ai pas essayé sur un vélo, sauf pour le fun et je n'avais ni adaptateur pour le mettre sur le guidon (chèrement vendu séparément du pack) ni capteur de vitesse / cadence... 
          De même, je n'ai pas essayé le Garmin à la piscine, et la mer est encore trop froide pour aller s'y baigner. Mais sachez que d'après mes lectures, le GPS ne fonctionne pas dans l'eau. Pour avoir un idée de la distance parcourue, il vous faudra installer le Garmin DANS le bonnet sur votre tête, histoire d'avoir l'air d'un extra-terrestre et avec le risque qu'implique la perte du bonnet...

          Dans le prochain billet, je mettrai en avant les points qui me dérangent chez ce Garmin tout en faisant des demandes de modif (on peut toujours rêver et puis il me faudrait aussi être lu par Dieu Garmin aussi...)

          A noter que Garmin fait des mises à jour régulières de son matériel et de ses logiciels, c'est plutôt un gage de sérieux et de qualité je trouve, on ne saurait s'en plaindre. Pour être sûr que nous parlions de la même chose, disons que je suis actuellement en version logiciel 3.20, en version GPS 2.10 et en version Garmin Training Center 3.5.3


          N'hésitez surtout pas à me laisser vos commentaires, ça peut aider, surtout que j'y ai passé quelques heures à ce banc d'essai du Garmin. Quelle idée j'ai eue moi !


          Merci et à bientôt

          53 commentaires:

          priape a dit…

          Pour info, l'ėclairage s'allume en pressant brièvement le bouton d'allumage de la 310XT. Plusieurs pression modifient l'intensité lumineuse. Il faut avoir au préalable paramètré le rétro-éclairage sur une utilisation "permanente".

          Anonyme a dit…

          Bonjour et .....Merci !
          Votre article sur le 310 est une mine d'or pour les néos Garministes comme moi.
          Tuto parfait,précis comme un ....Gps,avec cela si je ne progresse pas(au moins en programmation)
          Sportivement Ironpat

          Malo97 a dit…

          @ Priape
          Tout d'abord bonsoir et merci d'avoir laissé un message, complément d'info

          Je savais qu'il fallait appuyer sur le fameux bouton pour régler l'intensité lumineuse.

          Si on ne met pas "permanent", du coup, il faut appuyer deux fois pour activer l'écran suivant. Le premier appui relance l'allumage, le second permet de passer à l'écran suivant.

          D'un autre côté, mettre l'intensité lumineuse sur "permanent" dans les paramètres, mange de la batterie.

          Je trouve du coup ce système assez peu pratique, mais bon, ce n'est qu'un avis.

          @ Anonyme, merci également pour le commentaire.
          Cet outil est très pratique, malgré quelques petits soucis que j'espère voir corriger avec le temps, on peut toujours rêver.

          Anonyme a dit…

          merci pour ce blog, j'ai une question relative à l'utilisation du footpod avec le 310xt : cela permet-il d'avoir la cadence de course (nombre de pas / minute) ? sinon la précision doit permettre d'avoir autre chose que des pics sur les courbes d'allure de sporttracks je suppose......merci pour une éventuelle réponse !

          Malo97 a dit…

          Oui Anonyme, la montre, dans sa version V3.70 en tout cas, permet d'afficher à l'écran
          la cadence,
          la cadence du circuit en cours
          la cadence moyenne

          Les résumés d'activités donnent également la cadence par intervalle, donc par kilomètre pour moi.

          Le Garmin 310xt dispose d'une alerte mini et maxi de cadence. Tu entres ou la cadence mini ou la cadence maxi ou les deux pour faire une fourchette et quand tu est en dehors des clous, ça bippe !

          Maintenant à mon tour de poser une question : quel est l'intérêt en course à pied d'obtenir la cadence / le nombre de pas ? Curieux je suis, car m'étant posé la question, pas de réponse je n'ai trouvé

          Cyrille a dit…

          Bonjour Malo, l'anonyme en question s'appelle Cyrille :)
          Tout d'abord merci beaucoup pour tes informations, je vais acquérir cet accessoire d'ici peu grâce à tes précieux renseignements ;)
          Ensuite, l'intérêt de connaître sa cadence est selon mes lectures, un moyen permettant de savoir s'il faut ralentir/Accélérer sa cadence, en modifiant ou non sa foulée, lorsque l'on veut faire du minimalisme par exemple, où l'on parle de 180 pas / minute, ce qui d'après mes lectures également correspondrait à 90/min en mesure de cadence, voilà d'où viennent mes interrogations :)
          Voilà, j'essaye de m'améliorer en passant notamment par la façon de courir, ce n'est pas simple mais c'est intéressant comme approche.

          Malo97 a dit…

          Merci Cyrille de ta réponse, j'avais effectivement subodoré ce que tu m'as répondu.

          Pourtant, j'avoue personnellement que j'aurais préféré une alerte d'allure par exemple plus qu'une alerte de cadence, car moins complexe à visualiser.

          En effet, en CAP, 80 pas minute, suivant que tu mesures 1,60 ou 1,90m ne te donnera pas la même allure. Du coup, ta préhension de cette notion passera par une phase d’apprentissage (longue et) empirique. Et encore, cela impliquera que ta foulée devra rester plus ou moins constante. Or 80 pas minute en montée et 80 pas minute en côte ne te donneront pas la même allure du fait du raccourcissement de la foulée justement. Pareil avec 80 pas minutes vent de dos ou vent de face !

          A vélo, à développement identique, que ce soit en côte ou en descente, 80 tours minutes seront toujours 80 tours minutes et te donneront toujours la même vitesse. La cadence y aura toute sa place.

          Alors peut-être qu'il me faudrait passer par un vrai apprentissage de la chose en CAP, mais ça rend justement la chose moins accessible à chacun, tout le monde n’étant pas en club.

          Bref, le 310XT est certes une montre multisports, donc l'alerte de cadence y a toute sa place pour le vélo, mais s'il vous plait monsieur Garmin, faites nous aussi une alerte d'allure. Ainsi, sur marathon où la grande maladie est de partir trop vite, un petit bip bip d'allure excessive nous alertera bien mieux que n'importe quoi d'autre !

          Anonyme a dit…

          bonjour
          j ai un garmin 500 peut on utiliser l accéléromètre,footpod
          merci

          Malo97 a dit…

          S'il s'agit d'un Edge 500, c'est du matos pour vélo

          Je pense que ta notice d'emploi te le dira

          sinon ici
          https://buy.garmin.com/shop/shop.do?cID=160&pID=36728#specsTab

          Et en lisant la ligne 3 de la partie "fonctions", tu auras ta réponse.

          Bonne lecture anonyme

          Belenos a dit…

          Bonjour,
          Merci pour cette explication du Garmin qui m'a bien aidé quand j'ai acheté le 310xt.
          Depuis la semaine dernière, quand j'enregistre un programme d'entraînement sur l'ordi, je ne peux plus transférer les données sur le Garmin. Pourtant, un message m'avertit que les données ont bien été transmises. J'ai supprimé tous les entraînements existants sur l'appareil, mais rien n'y fait.
          Par contre, aucun problème quand je mets la clé après ma séance ; toutes les données de la séance vont automatiquement sur l'ordi.
          Quelqu'un a-t-il déjà rencontré ce type de problème ?

          Malo97 a dit…

          sur l'ordi, l'entrainement est-il réalisé depuis training center ou depuis garmin connect ?

          Sur training center, il y a un bouton particulier pour envoyer les entrainements sur la montre, mais je suppose que tu l'utilises déjà ce bouton si tu utilises ce logiciel ?

          Perso, jamais eu ce problème depuis training center. Je n'utilise que très très rarement garmin connect.

          As-tu fais un essai avec les deux solutions ?

          belenos a dit…

          Bonjour,
          J'utilise Training center et je n'avais jamais eu aucun problème non plus jusqu'à présent. Je vais essayer avec Garmin Connect, sinon je désinstallerai le logiciel et le réinstallerai. Peut-être que cela fonctionnera à nouveau.

          belenos a dit…

          Bonjour,
          L'appareil fonctionne à nouveau, après un re-paramétrage. Je n'ai donc plus d'excuser pour les entraînements spécifiques.

          Malo97 a dit…

          Voilà une nouvelle qu'elle est bonne !

          Bonne continuation alors et merci pour les nouvelles

          Patrick a dit…

          Bonjour Malo,

          Merci pour ce superbe article ! Un question me taraude : je compte acquérir ce modèle (fin de carrière donc promo top) SANS la ceinture. L'idée : connaitre mes vitesse moyenne & actuelle, distance parcourue & à parcourir, temps au KM...et importer sur la 310 des traces pour suivre des parcours (qui me sont) inconnus.
          Ma question donc : le gps est-il assez précis et stable pour connaitre sa vitesse instantanée (et donc planifier des entrainements basés sur des vitesses) ?
          Merci encore

          Malo97 a dit…

          Tout d'abord, merci pour ton passage sur mon blog

          Pour ce qui est de la vitesse instantanée, c'est moyen en course à pied, quelle que soit la montre, car nous ne courons pas assez vite. A vélo, la vitesse sera beaucoup plus stable car on roule beaucoup plus vite qu’on ne court.

          Malgré tout tu as deux parades pour amoindrir le problème et profiter pleinement de ta future montre :

          1 – lui adjoindre un footpod / accéléromètre. Cela peut être un cadeau à te faire offrir, autour de 60€. Au-delà, cher. Il doit être ANT+. Il faudra cependant le calibrer sur ta chaussure, mais c’est simple à faire

          2- ne pas utiliser la vitesse ou l’allure instantanée, mais la vitesse ou allure MOYENNE. Tu auras peu d’écart de vitesse / allure. Et puis, on ne court pas non plus les yeux rivés sur l’écran, trop de risque de chute.

          Une seule montre pour l’instant fait mieux niveau stabilisation de l’allure INSTANTANÉE c’est la Suunto Ambit avec son accéléromètre au poignet, mais c’est un autre budget (bon je n’ai jamais utilisé de Polar, mais je ne pense pas qu’elles fassent mieux que Garmin, ça se saurait).

          Quelques exemples à savoir en connaissance de cause :

          Quand je fais un simple jogging avec intervalle automatique tous les 1 km et affichage de l’allure moyenne de l’intervalle, au passage d’un kilomètre à l’autre, l’allure affichée sur la montre va bizarrement faire un bon, pour se restabiliser après alors que je reste à la même allure. Bon, ce n'est qu'une affaire de 15 secondes, donc pas bien méchant.

          Quand je fais un 30/30 avec le 310 + footpod, j’arrive à avoir des allures moyennes qui se correspondent d’une phase active à l’autre. Et à la fin, c'est l'allure moyenne qu'on regarde de toute manière

          Par contre, sur un 15/15, le Garmin n’aura pas le temps de se caler, donc à faire au feeling ou sur piste ou entre deux points de repère si le respect strict des allures est impérieux.

          Sur piste d’athlé, les GPS seront trop imprécis, donc j’enclenche les intervalles manuellement. Comme ça, je suis sûr de mes distances et de mes temps et donc de mes allures.

          Au final, je dirais que c’est une très bonne montre
          Ses plus :
          • Etanche, on peut nager avec
          • Vibre et sonne
          • GPS précis niveau distance et allures moyennes
          • Ecran large et info bien lisibles (je reste à 3 infos maxi par écran)
          • Des entraînements fractionnés programmables

          Même si en fin de carrière, cela reste un modèle de choix qui n'a pas à rougir des nouveaux modèles.

          Patrick a dit…

          Bonsoir Malo 97,

          Merci pour cette réponse très rapide et claire. Le père Noël a compris le message...et va chercher le 310 ce samedi ! Grâce à tes précieux tests et conseils, je devrais être comblé et, logiquement, plus performant.

          Bonnes courses.

          Anonyme a dit…

          Bonsoir Malo,
          toujours un plaisir de lire tes topos !!!

          J'hésite entre l'achat d'un 910 et du 310.

          J'ai pu tester le 910 pendant un mois. Mais j'ai utilisé Garmin Connect. Et la programmation d'une séance de fractionné (simple ou du type VO2OT d'Athlète Endurance) est une vraie galère !!! C'est même une usine à gaz !
          Pourrais tu me dire qu'elles sont les différences avec Garmin Training Center dont tu parles (et que je ne connais pas) ? Est-ce en complément ? en remplacement ?

          d'avance merci
          En espérant que le genou va mieux.
          Fab64

          Malo97 a dit…

          Bonjour Fab64

          Garmin Training Center (GTC), je ne m'en sers que pour la programmation des entraînements, c'est juste un coup à prendre, même pour les entraînements pointus d'athlète endurance. C’est un logiciel Garmin

          Garmin Connect est une interface en ligne qui évite à Garmin d'avoir à faire et à mettre à jour plusieurs logiciels, pour mac, pc, ubuntu... Pour cette raison, je pense que le GTC finira par disparaître, il ne reconnaît déjà pas les séances natation du 910xt ! Perso, je n’utilise pas cette solution en ligne. L’avantage pour Garmin d’avoir un logiciel en ligne, c’est aussi de pouvoir créer des tendances et autres recherches depuis les données gratuitement recoltées… Enfin, ça, c’est mon extrapolation.

          Une alternative aux deux solutions, c’est le logiciel PC sporttracks 3 (ou rubitrack pour mac, mais là, je ne connais pas), à utiliser peut être pour commencer en version gratuite limitée à 3 mois. Perso, je suis passé en version payante, ce logiciel me rend pas mal de services au quotidien (30 / 35$), comme le suivi du matériel (pour chaque sortie CAP, tu coches la paires de chaussures dont tu t’es servies, ça te permet de mieux maitriser ta connaissance quant à son usure). Pareil si tu veux connaître ton usure de roues pour le vélo… Il existe également une ancienne version 2, gratuite, qu’il doit être possible encore de trouver, perso, que je ne jamais connu.

          Un plugin gratuit avec participation financière libre peut être rajouté. C’est lui qui te permettra de faire le lien avec ta montre (310 / 910), de recevoir directement les données de la montre et d’envoyer tes entraînements comme le ferait training center. En version gratuite, tu dois juste attendre quelques secondes de plus avant qu’il ne s’enclenche. Mais finalement, il ne me sert pas, je me contente de programmer mes entraînements avec GTC et de récolter mes infos avec ST3.

          Finalement, que ce soit pour la 310xt ou la 910xt, ce sera du pareil au même. Les grosses différences entre les deux montres seront :
          1 – financière
          2- la bien meilleure prise en charge de la natation pour la 910xt
          3- un baromètre altimétrique sur la 910xt pour qui fera du dénivelé, tandis que la 310xt se contente des données gps pour calculer le dénivelé, rendant le calcul final nettement moins bon qu’avec une 910xt, laquelle ne sera pas non plus ultra rigoureuse, mais quand même.
          4- un affichage des infos à l’écran pour la 910xt à mes yeux de presbyte meilleurs, même si celui du 310xt est très bon.
          5- le look (aspect subjectif)

          Après, côté programmation, utilisation de ces deux modèles, c’est kif kif
          Si tu as un souci pour programmer un entraînement d’athlete endurance, dis-moi lequel tu voudrais avoir, je peux t’en préparer 1 du plan, l’enregistrer et le mettre à disposition, si tu es sur PC. Tu n’auras qu’à l’importer ensuite dans GTC, voir comment je l’ai construit pour pouvoir ensuite en fabriquer d’autres en suivant les recommandations du site internet. A la fin, il te suffira de le balancer sur la montre.

          La complexité à le construire sur le logiciel va de pair avec la complexité des entraînements fournis. Si tu maîtrises la notion de fractionné, il t’est facile de comprendre ce qui t’est demandé, mais si tu débutes sur la programmation de la montre, il te faut aussi comprendre la logique de mise en place dans la montre.
          Bref, n’hésite pas

          Anonyme a dit…

          Salut Malo,

          et merci pour ta réponse.
          Je vais attendre la semaine prochaine pour me décider, et voir si les soldes ont un impact sur le prix de la 910 (mais je n'y crois guère !).
          En ce qui me concerne, la 310 me suffit largement, je ne fait pas de natation. Mais son look n'est pas à mon goût. On n'est jamais content !

          Je reviendrai vers toi le cas échéant après l'achat pour la prog.
          Merci d'avance

          Fab64

          Anonyme a dit…

          Salut Malo,

          et merci pour ta réponse.
          Je vais attendre la semaine prochaine pour me décider, et voir si les soldes ont un impact sur le prix de la 910 (mais je n'y crois guère !).
          En ce qui me concerne, la 310 me suffit largement, je ne fait pas de natation. Mais son look n'est pas à mon goût. On n'est jamais content !

          Je reviendrai vers toi le cas échéant après l'achat pour la prog.
          Merci d'avance

          Fab64

          Malo97 a dit…

          J'ai bien peur que les soldes ne proposent rien en la matière. C'était plutôt avant Noël qu'il aurait fallu profiter de certaines promos (genre 299€ pour le 910 avec cardio ! au lieu de 450€).
          Maintenant avec un peu de chance...

          Au risque de me tromper, je pense maintenant que c'est avec la 310xt qu'il y aura des affaires à faire, histoire de finir les stocks. Encore que, au moment de la sortie du 310xt la 305 a vu son prix fondre (+/- 120€) mais vu l'engouement suscité chez certains coureurs par cette baisse des prix, il a ensuite nettement remonté pour repasser au dessus des 200€ ! Il m'est même arrivé sur un site de voir la 305 plus chère que la 310xt ! C'est dire !

          Bref, tout ça pour dire que je ne pense pas que Garmin fasse descendre la 310xt super bas... Mais sait-on jamais ?

          Bonne quête, ou... bonne course

          camilleri eric a dit…

          Bonjour,
          j'ai eu le 310XT pour Noel et je pratique la natation.
          lors de la mise à l'eau, a chaque fois que la montre ou le capteur cardiaque est immergé, le signal se perd, idem pour le GPS...
          C'est normal???

          Malo97 a dit…

          Oui, c'est tout à fait normal.

          AUCUN GPS commercial ne capte de signal GPS dans l'eau, quelle que soit la marque. La solution en eau vive : mettre la montre dans le bonnet de bain ! En piscine couverte, le GPS sera dans tous les cas inutile.

          Après, pour ce qui est de la nage en piscine, il y a le 910xt qui compte le nombre de longueurs. Mais avec ta montre toute neuve, ça paraît compromis de revendre ? Ensuite, pour qui nage beaucoup, il y a la nouvelle garmin swim (+/-150€) qui a une pile bouton (+/- 1 an d'autonomie), qui peut faire montre au quotidien et qui est dédiée à la nage en bassin. Il y a aussi un autre système bien moins cher, qui se met au doigt avec un bouton unique, on appuie dessus à chaque longueur, c’est le Sportcount. Poolmate fait aussi des montres sans oublier speedo et son aquacoach.

          Perso, aucun retour sur ces montres, sauf le 910xt, qui fait son job en la matière, mais qui ne comptera que les longueurs où les bras seront actifs (donc longueurs jambes uniquement non comptabilisées). Il est également possible d'analyser sa nage sur ordi (swolf, efficacité...)

          Pour ce qui est du cardio maintenant, le signal ne passe pas plus. Deux solutions de ce que j’en sais (sans avoir testé aucune d’elle) :

          la Suunto Memory Belt. Elle est équipée d’une puce qui enregistre les données (donc la montre n’est même pas nécessaire) puis renvoie les données à la fin de l’entraînement à l’appareil récepteur (soit montre, soit l’ordi via un socle).

          la Polar RCX5 et le cardio wearlink + Hybrid qui permet la capture du palpitant. Mais je n’ai jamais essayé l’une ou l’autre des solutions.

          Voilà de ce que je peux dire pour aider

          Malo

          camilleri eric a dit…

          merci pou ta réponse Malo

          l'objectif principale etait la fonction cardio pour adapter les entrainements sur les FC à 85%....
          Pour un appareil vendu etanche jusqu'a 30m, a aucun moment il est specifié que juste le chrono fonctionnerait!... :-(
          De plus, que en temps que plongeur scaphandre, je sais que certains ordi de plongé on la fonction cartio - en immertion- et cela jusqu'a 60m!!!

          Dommage..... :-(

          camilleri eric a dit…

          merci pour ta réponse Malo

          l'objectif principale etait la fonction cardio pour adapter les entrainements sur les FC à 85%....
          Pour un appareil vendu etanche jusqu'a 30m, a aucun moment il est specifié que juste le chrono fonctionnerait!... :-(
          De plus, que en temps que plongeur scaphandre, je sais que certains ordi de plongé on la fonction cartio - en immertion- et cela jusqu'a 60m!!!

          Dommage..... :-(

          Malo97 a dit…

          Le truc est étanche jusqu'à 30m, mais c'est une étanchéité théorique, de labo. Même avec une montre dite étanche à 30m je n'irai pas nager en piscine. Elle doit l’être à 50m mini pour pouvoir nager en piscine en toute quiétude et éventuellement aller au fond de la piscine comme la montre d'ailleurs (la 310xt).

          Pour faire de la plongée, il faut une montre de plongée, vraiment étanche et capable de résister à une certaine pression.

          La ceinture bénéficie finalement d'une étanchéité qui permet de ne pas être détruite par une sueur abondante sous un maillot fortement mouillé, voilà. Sans doute que ce sera le prochain axe de progrès côté matériel chez les développeurs de matériel ? Il faut se rappeler que l’arrivée du cardio en CAP est relativement récente.

          Et puis dans la notice du 310xt, c'est marqué à la page 43 en parlant de la ceinture : "ce produit ne transmet pas de données de fréquence cardiaque à votre GPS quand vous nagez".

          Vu le peu de produit que l’on trouve (les deux que j’ai cité finalement), je suppose que ça ne doit pas être si simple que cela de permettre une transmission de données à un objet (montre) qui entre et sort constamment de l’eau ?

          Si c'est vraiment important, il y a toujours la solution de la ceinture suunto et de son dock, mais les données ne sont pas utilisables pendant la nage. Après peut-être voir de plus près ce que propose la Polar ?

          Une autre solution peut-être serait d’arriver à déterminer ton allure au 100m en bassin. Ainsi, avec la 310xt, il suffira de la faire biper tous les X secondes suivant les longueurs de bassin pour déterminer une allure. Arriver au bout de bassin avant le bip = trop rapide. Arriver après = trop lent ?

          Bon courage en attendant

          camilleri eric a dit…

          effectivement malo...
          l'idée du bip est inintéressante.
          je vais continuer mes recherches et te ("vous" avec les blogueurs ;-)) informé des suites...
          Un pote a eu aussi un cardio à noel pour la piscine mais ne l'a pas encore essayé...
          eric

          Malo97 a dit…

          Merci effectivement de nous tenir informé, ne serait-ce que pour notre connaissance matériel. Perso, je n'ai encore jamais vu de nageur avec un cardio, mais bon, je ne suis pas non plus un grand assidu des bassins

          Bon week end

          Anonyme a dit…

          Salut Malo,

          bon c'est bien le 310XT que je me suis offert.
          Par contre : déçu !!!

          Au bout de 4 utilisations, je l'ai renvoyé en SAV, qui très efficace me l'a changé. Reçu le nouveau aujourd'hui. Donc forcément ce soir : essai avec une bonne séance de fractionné, programmé sur Training Center.

          Démarrage donc de l'entrainement et au premier appui sur la touche lap (fin de l'échauffement) : bip et arrêt de la montre !?!?!?!
          Idem que le 1er !

          Je ne comprend pas ! La montre, une fois allumée de nouveau et arrêt de l'entrainement programmé, a fonctionné certes mais comme un simple chrono !!! Mais ça fait un peu chero le chrono !!

          Cala vient-il d'un problème de prog sur TC (qui pourtant m'a paru assez simple et intuitive) ? Comment pourrais-je t'envoyer cet entrainement pour que tu y jettes un oeil ?

          Merci de m'éclairer de tes lumières !

          Fab64

          camilleri eric a dit…

          Salut
          j'ai fait une réclamation au SAV qui ne m'a jamais répondu....
          je l'ai emmené au ski pour enregistrer la distance parcouru,j'ai du le mettre en poche car trop encombrant sous la moufle...total 2.250km :-/
          j'en ai fait facile 80!
          il perd le signal sous l'eau, et en altitude aussi
          bon c'est vrai le chrono fonctionne impeccable!

          Malo97 a dit…

          Bonjour
          @Fab64
          Pour ce qui est de l’extinction du Garmin, c’est étrange. Cela m’est déjà arrivé, mais 1 ou 2 fois seulement de mémoire, sur les nombreux mois d’utilisation mais un peu plus souvent c’est vrai sur le 910xt (que j’ai acheté en échange du 310), cela dit, jamais pendant une activité, mais après l’allumage du bignou ou l’arrêt du chrono.
          La seule réponse que je pourrais donner, sortie d’une défaillance système, mais là je dirais "pas de bol et étrange tout de même sur deux montes neuves", ce serait une utilisation de la montre en dehors de la plage de température indiquée dans le mode d’emploi. Mais bon, pour la montre, c’est quand même -20°C, il faut quand même y aller. Alors du coup, je ne vois pas, surtout que ce n’est pas du tout le genre de problème que l’on retrouve sur les forums.

          Remarque certainement inutile, mais sait-on jamais, nul n’étant à l’abri de gaffe : la montre étant neuve, avait-elle été bien chargée à 100% ?

          De même, combien cela ne devrait-il pas plus jouer sur le problème, la montre étant neuve, était-elle à jour niveau firmware ? (V4.50) ici
          https://buy.garmin.com/shop/store/fr310update.jsp

          Pour ce qui est du fonctionnement sans gps, avais-tu bien regardé si la montre avait son mode gps allumé (ce qui normalement est le cas par défaut quand on allume l’appareil, mais sait-on jamais). Je me suis fait avoir une fois, au tout début que j’avais la montre. J’avais déconnecté le GPS sans doute pour bidouiller sur la montre sans manger la batterie, puis j’étais parti courir en oubliant de le remettre en route. Je m’en suis aperçu en cours de route quand j’ai voulu regarder la distance parcourue, restée à… 0

          Mes remarques peuvent paraître bêtes, mais parfois, un check up complet peut mettre en lumière un oubli bête. Personne n’est à l’abri.

          Par contre, une chose est sûre, à la première utilisation de la montre, il faut vraiment s’assurer que les satellites ont bien été captés, ce qui prend parfois (beaucoup) de temps quand on allume la montre (ça se compte en minutes). Même phénomène quand on rallume la montre après avoir fait plusieurs 10aines voire 100aines de kilomètres entre deux utilisations, genre aller faire un marathon à 300 km de chez soi, aller en vacances à la montagne à 200, 300, 500km… de chez soi. Là, la montre aura besoin de se resynchroniser et ça lui demande du temps. J’en avais fait l’expérience l’année dernière quand je suis parti de la Gironde en Bretagne pour faire le marathon de Rennes.

          Par contre, quand on enclenche le chrono avec les satellites non synchronisés, la montre continue quand même à les chercher et calcule la distance parcourue en cours de route dès qu’elle les a trouvés, depuis le moment où elle les a trouvés. La trace de la sortie sera alors partielle, mais elle existera.

          Pour ce qui est de m’envoyer ton entrainement, pas de problème. Dans Training Center (Version PC), tu fais un clic droit sur l’entraînement en question, « exporter » avec le nom du fichier, le fichier sera enregistré au format tcx, je peux jeter un coup d’œil sans problème, mais normalement, TC ne peut contrôler l’allumage de la fonction GPS. Mon adresse mail est en haut à droite du blog.

          Bon courage, j'attends ton entraînement

          Malo97 a dit…

          @ Camielleri
          Pour être sûr d’avoir une réponse au sav Garmin, le mieux est de leur téléphoner. Les mails semblent être plus longs à trouver réponse. Le tél n’est pas surtaxé, la réponse vient d’autant plus rapidement.

          Le problème de distance du GPS vient sans doute du fait que sous la moufle (et autres vêtements ?), la montre a dû subir des pertes récurrentes des signaux gps donc faire des recherches fréquentes et lors des nouvelles captures, faire des raccourcis par forcément très heureux. Mais de là à trouver +2000km contre 80… L’idée serait peut-être d’arriver à attacher la montre sur le blouson, le pantalon pour qu’elle reste à l’air libre ? Sans pour autant risquer de la perdre.


          Le signal étant satellitaire, il ne devrait pas se perdre en altitude, même avec des nuages. Sauf à être sous une couche de vêtement(s) trop importante qui ferait alors remparts aux signaux.

          Quant à la perte des signaux GPS sous l’eau, ce n’est pas un secret, à ma connaissance, aucune montre GPS grand public actuelle ne capte les signaux GPS, montre IMMERGEE, même sous 1 seul petit cm d'eau. L’astuce de certains est de placer la montre dans le bonnet de bain en extérieur. Ensuite, pour le calcul des distances en bassin, il faut avoir soit la 910xt, soit des montres spécifiques à la natation (Garmin Swim, Aquacoach Speedo, … je n’en ai testé aucun). Ces montres utilisent un accéléromètre intégré il me semble.

          Bon courage et merci encore de me suivre sur le blog.

          Patrick a dit…

          @fab64,

          Après un déballage ému, une mise en service ultra rapide (j'avais potassé la notice comme un fou), une course complète, direction le mac pour transfert...Quelle déception ! Rien ne va, ni sur pc d'ailleurs...hop, au magasin où le vendeur, pourtant débordé par les soldes, la prend et la teste en 48H.
          verdict : RAS...APRES un master reset ( http://support.garmin.com/support/searchSupport/case.faces?caseId={acd36fa0-7ac5-11e2-65d0-000000000000} )
          Et là : le top, tout fonctionne nickel, les transferts ascendants, descendants, le GTC, le GC. Parfois quelques bugs, un coup de master reset et hop, tout rentre dans l'ordre. Je constate que mon 310XT n'en a plus besoin depuis plusieurs semaines.
          Dis moi ce que ça donne après cette procédure ou si tu as besoin d'une traduction française.
          Patrick

          Malo97 a dit…

          Merci Patrick pour l'idée. Effectivement, cela peut aider. A essayer

          laurent le goff a dit…

          Je voulais juste savoir s'il est possible de modifier la taille des pop-up apparaissant sur le 310xt!!!j'ai un peu de mal à lire les messages en courant.....Eh oui la vue baisse!!!!!
          merci d'avance

          Malo97 a dit…

          Malheureusement, c'est un gros point noir de cette montre qui pourrait faire bien mieux avec son écran si large

          La 910xt a amélioré la qualité de l'affichage des infos en adoptant une police en gras. Lire l'écran est devenu plus simple sauf...

          ...sur des affichages comme les "accélérer" ou "démarrer" qui s'affichent pendant les phases d'entraînement.

          Là, ils sont écrits ridiculement trop petits, là où une flèche vers le haut ou le bas et/ou une sonnerie différente pour l'accélération ou la décélération aurait été un bon indicateur, voire tout simplement un texte plus gros. La taille de l'écran le permet

          Bref, écrire à garmin pour signaler le truc, peut-être qu'à force de remontées clients...

          Bon run

          Coache running a dit…

          Superbe CR de test. Une mine d'or

          On comprends la progression de ton blog. Bonne continuation

          Malo97 a dit…

          Que dire d'autre, si ce n'est "merci"

          Bon run

          Malo

          yann a dit…

          Bonjour
          Çà y est je l’ai reçu la 310,Malo nous avons discuter de mon choix ,610 ou 310 sur le site AE.
          Je tenais à te dire merci pour pour toutes les explications que tu peux apporter sur ton blog ,elles m'ont été d'une grande utilité.Je suis paré pour courir et j'ai même enregistrer mes premiers entrainements.
          J'ai tout de même une question pour mon accéléromètre je n'ai pas vue d'autre choix que la méthode manuelle pour le calibrer ,aurais tu une réponse?
          Merci d'avance

          Malo97 a dit…

          Je n'ai plus la 310xt, mais de mémoire, sauf si une mise à jour a changé la donne depuis, il y avait deux façons d'étalonner l'accéléromètre

          La première : aller sur une piste d'athlé et choisir 800m pour l'étalonnage

          La seconde choisir 1km et courir entre deux bornes km

          Sur la 910xt, on choisit maintenant sa distance d'étalonnage et on court sur la distance choisie. Peut-être est-ce ainsi aussi sur la 310xt? Du coup, on peut étalonner sur une piste ou entre deux bornes ou sur une autre distance, pourvue qu'elle soit bien connue. Par contre, sur piste, il vaut mieux conserver une distance d'étalonnage mini de 800m, mais du coup, on peut augmenter la distance d'étalonnage pour plus de précision.

          A la fin de l'étalonnage, la montre indique une distance x ou y valable pour LA paire de chaussures qui aura été utilisée à ce moment-là. Conserver cette valeur en cas d'alternance de chaussures car ensuite, on peut la rentrer manuellement.

          En théorie, cette valeur peut évoluer avec l’usure de la chaussure ou une éventuelle modif de sa propre foulée évolue.

          Ensuite, cette valeur étalon reste précise à la vitesse à laquelle elle a été réalisée. Si elle est étalonnée sur 1km fait en 5'/km, courir ensuite en 4'15 ou en 6’00 risque de modifier un peu le résultat sur la vitesse instantanée.

          Mais concernant la distance, le GPS prend le relais et corrige de possibles soucis de calculs. Après, je ne sais pas comment cela fonctionne pour des montres qui ne fonctionnerait qu’avec un accéléromètre (FR70 par exemple).

          Si je prends mon exemple, je cours souvent sur des pistes cyclables qui s'étalent sur des km avec des bornes km. La montre est là TRES précise

          Bon week end et bon run
          Malo

          camilleri eric a dit…

          Salut
          J'ai problème avec mon cardio.
          Depuis 1 mois il mets du temps a trouver mon pouls; j'ai pensé à la pile bien sur! mais une fois changée ce fut encore pire et quand il le trouve il renvoi des valeurs incohérentes :-/
          Tu pense que cela vient de l'emmeteur (60€) ou de la sangle (10€).
          Vu qu'il détecte de suite le cardio à la mise en route je pencherait plutôt sur la prise du pouls et donc de la sangle....
          ton avis?.
          Eric

          Malo97 a dit…

          Bonjour Eric

          Je pencherais pour d'autres essais / solutions avant que de racheter quoi que ce soit.

          Si tu as maigri, je dirais : resserre la ceinture pour qu'elle adhère mieux à la peau

          Éventuellement, avec le "froid" de l'hiver, peut-être sues-tu moins, donc le transfert d'info se ferait moins bien. Parfois, il est conseillé d'humidifier les électrodes de la ceinture avant que de la placer

          Mais comme tout est détecté, une autre possibilité est à envisager du fait des "valeurs incohérentes" et je suppose très au dessus de ce qui devrait être : le frottement du maillot sur la ceinture qui peut créer de l'électricité statique, laquelle provoque ces affolements dans les données.

          L'affaire se règle en portant en première couche des maillots lycra / élasthanne, bref, du moulant qui colle à la peau et empêche le frottement du tissu sur la ceinture. Perso, jamais eu ce soucis

          Maintenant, la toute dernière ceinture cardio garmin textile semblerait régler ce problème, mais avant que de dépenser 60€, essaie mes trois autres solutions. Perso, je pencherais surtout pour la 3ème (maillot moulant)

          Tiens moi au jus

          Bon week end

          Malo
          Viel Spaß !

          camilleri eric a dit…

          Salut Malo.
          Merci pour tes pistes :-)
          Je viens de recevoir une nouvelle ceinture(sans metteur)40,59€.
          Et ça re-fonctionne!
          Une nouvelle indication sur la ceinture: la passer à la machine à laver < 40°C tous les 7 utilisations.
          Comme je ne l'avais jamais nettoyé ( et utilisé dans la mer) je suppose que c'est la cause de son dysfonctionnement :-/
          Eric

          Malo97 a dit…

          Bonsoir Eric
          Content de savoir que cela refonctionne.

          Pour ce qui est du lavage en machine, je reste sceptique et la prudence s'impose. Sur une ceinture qui a connu le lave linge, la colle des électrodes a morflé et les capteurs se sont partiellement désolidarisés de la sangle. Pourtant je ne lave qu'à 30° mon matos de sport.

          Par contre, une chose est sure, c'est qu'un rinçage à l'eau claire (robinet) ne peut que faire du bien à toute la ceinture (sangle et capteur), surtout après être passé en eau vive ou en mer. Le sel, ça attaque quand même pas mal.

          Pour être également sûr qu'il n'y ait pas de quiproquo, nous parlons bien de la seule sangle pour le lave linge, pas du capteur électronique, qui lui ne doit surtout pas aller en machine ! Par contre, ce capteur doit être rincé sous le robinet après un passage en mer. Le sel reste quand même plutôt corrosif !

          Allez bon run
          Malo

          camilleri eric a dit…

          Oui que la ceinture et pas capteur.
          De toute manière je la mets plus dans l'eau, ça marche pas...

          bonne soirée
          eric

          Anonyme a dit…

          Bonjour,
          L'Accéléromètre SDM4 Garmin est compatible avec un Edge 800?
          Merci par avance Philippe

          Malo97 a dit…

          Bonjour

          Je n'ai jamais eu d'ordi pour vélo entre les mains, bientôt un en essai, mais pas encore

          Donc je ne saurai donner de réponse en connaissance de cause

          cependant, que devrait donner un accéléromètre sur un vélo ? Pas sûr du tout qu'on obtienne une cadence de pédalage, pour cela, il vaudrait mieux le GSC 10 qui donnera et la cadence et la vitesse et le kilométrage (et l'odomètre) hors GPS. Éventuellement prendre le capteur b twin de chez Décathlon pour payer moins cher (20€), ce que j'ai aussi. Lui sera reconnu je pense par l'edge (à confirmer) et par les montres compatibles ant+ (910xt 310xt bryton cardio 60H...)

          Bon run

          Anonyme a dit…

          Bonjour,
          L'utilité de L'Accéléromètre SDM4 couplé a un Edge 800, est de pouvoir utiliser mon GPS (qui fait également cardio) dans une salle de sport sur tapis de course par exemple.

          Malo97 a dit…

          D'accord, là je comprends mieux.

          Idéalement il faudrait essayer en magasin spécialisé course à pied, ils accepteront normalement. Il suffit de venir avec son appareil (l'edge donc) et de tenter le couplage sur place. S'il est reconnu, ça devrait le faire.

          Dommage car ces capteurs étaient vendus il y a peu sur Vente pr*** pour 15€ pièce !

          Ceci dit, sur le site garmin dans ma partie "capteurs compatibles" avec l'edge, l'accéléromètre n'y est pas.

          De même, quand on regarde aussi les appareils compatibles avec l'accéléromètre, il n'y a que des montres.
          https://buy.garmin.com/fr-FR/FR/accessoires/capteurs/accelerometre/prod15516.html

          Donc a priori, je serai septique sur la chose.

          Bon courage

          Laurent a dit…

          Bonsoir,
          Pensez-vous que je peux paramétrer mon accéléromètre Géonaute avec la 310XT? Qui a essayé ?
          Merci

          Malo97 a dit…

          Bonsoir
          Si l'accéléromètre géonaute est ant+, alors, il n'y aura aucun problème pour appairer les deux ensemble.

          Actuellement, j'ai une Garmin 910xt, une ceinture geonaute (mais j'ai eu aussi une ceinture bryton et un bracelet cardio Scosche tout deux ant+) et pour le vélo un capteur de cadence b'twin. Tout est reconnu, dans la mesure où tout est ANT+ (le + a son importance)

          Bref, je dirais que ça va s'appairer sans problème.

          Malo97 a dit…

          Petit lien supplémentaire

          http://www.thisisant.com/directory/forerunner-310xt/

          Le footpod geonaute y est comme produit comptatible