Bon plan

mercredi 18 janvier 2012

Samsung Galaxy Note


Késako ? Certains le connaissent, d'autres pas.
Je vous rassure, si tant est que cela soit nécessaire, Samsung ne s'est pas (encore) mis à développer des produits pour les coureurs.

Mais... mais... on peut se servir de certains d'entre eux pour courir. 

Ça ne nous fera pas aller plus vite
Ça alimentera certaines langues, admiratives ou dubitatives, tandis que d'autres moins amères s'en moqueront. J'en fait partie de manière générale.

Mais qu'est-ce donc ?

Et bien, suivez moi, c'est par là le chemin d'une plus grande précision.

A l'occasion de l'arrivée de Free mobile, je me suis offert un nouveau joujou : un smartphone. Du coup, vais-je vraiment faire des économies ? Surtout que mon smartphone actuel peut encore donner quelques menu services.

Bon et alors me direz-vous ?  

Bon ben voilà je me suis offert le Samsung Galaxy Note, sous Androïd.

Et ???

Que vient faire un smartphone ici ???

Et bien c'est tout simple. De plus en plus de personnes courent. C'est un fait. Certains s'offrent de très belles montres, des Polar, Timex et autres Garmin. Ça, c'est pour les plus assidus d'entre eux, d'entre nous.  

Pour les moins assidus, pour les coureurs du dimanche, 
pour ceux qui courent entre copains,
pour ceux qui vont courir un semi marathon, parce que des potes les entraînent avec eux, 
pour ceux qui n'ont pas forcément de culture de compétition parce qu'ils voient la CAP comme un  passe temps, un défouloir, un moyen pour maigrir, ou que sais-je encore, 
Pour ceux qui de toute manière ne voient pas l'intérêt d'acheter une montre spécifique à + 200€, 

Pour ceux là, il existe parfois un autre outil : leur smartphone.  

C'est pour cette raison ci que je vais vous parler aujourd'hui de mon nouveau smartphone : le Galaxy Note de Samsung. 

Oh je ne vous ferai pas un topo total sur ce smartphone, quantité de blogs et autres forums s'en chargeront bien mieux que moi. Non, je ne me contenterai que de la partie qui nous intéresse : l'utilisation de ce smartphone en course à pied.

Précédemment, avant que d'acheter une montre spécifique, je m'étais servi de mon Nokia N97, parce qu'il possédait une puce GPS et qu'un petit logiciel annexe, sport tracker, développé spécifiquement pour certains Nokia, me permettait d'obtenir la trace de mon parcours, la distance, le temps et de là la vitesse moyenne au kilomètre. Je n'avais alors qu'un simple chrono, mais comme j'évoluais désormais sur des pistes cyclables, je recherchais désormais un moyen d'estimer mes distances autrement qu'avec une louche.

J'ai lu pas mal de critiques à l'égard de ce que certains nomment des "geeks surfaits qui se la pètent". Mais je dirais plutôt que nombreuses sont les personnes qui courent par plaisir et qui ne voient pas l'intérêt d'acheter une montre si chère, voyant dans leur smartphone un outil idéal. Libre ensuite à ceux qui tomberont dans la marmite de la CAP de mieux s'équiper par la suite.

En attendant, ces smartphones existent. Alors ce qui serait surfait, ce serait justement d'acheter une montre technique pour seulement quelques parcours dominicaux ou pour l'unique course que certains feront dans leur année.

Cela dit, comme je l'avais montré précédement, la précision du Nokia N97, m'avait déçu en ce sens que la trace GPS proposée était assez... approximative. Cela peut suffire à quelques uns, mais pas forcément à tous. 

La trace GPS du Nokia était clairement d'autant plus approximative que j'avais réalisé un comparatif avec une trace GPS fournit d'abord par la Timex puis par le Garmin 310XT. Sur un parcours de quelque 12 km, je perdais plusieurs 100aines de mètres sur le Garmin, ce qui était franchement énorme.

Pour mémoire. 



Le parcours jaune indique la trace GPS fournie par le GPS du Nokia, 
Le parcours orange, la trace fournie par le GPS du Garmin.
Ces deux traces avaient été réalisées exactement en même temps.

Force était alors de constater que la trace du Nokia était d'une grande approximation, en tout cas pour ce qui concerne les traces réalisées à faible vitesse, car en voiture, à plus grande vitesse donc, la précision du Nokia était très bonne.

Si vous avez le temps, relisez mon billet ici .

Bon alors, pourquoi vais-je vous parler de ce smartphone ? Certains auront devinés. Et bien continuons plus en avant.

Je n'irai pas par quatre chemins, ce smartphone là m'a bluffé.
Bon, je passerai outre les 100 000 et 1 caractéristiques de l'engin pour ne me focaliser que sur la partie GPS de la bête.

Concernant le Nokia, je ne connais pas la puce qui l'équipe.

Concernant le Samsung, je ne la connais pas plus, Samsung étant resté étrangement discret. Son petit frère ? cousin ? prédécesseur ?, le Samsung Galaxy S2 est équipé lui d'une SIRF IV. 

D'aucuns supposent que la puce du Grand Note serait logiquement la même. D'autres en sont moins sûr et lui attribuerait plutôt le système russe, GLONASS associé à un baromètre (altimétrique ?) ! D'autres encore pensent à une association du GLONASS, du GPS américain et du baromètre. 

Pourquoi un baromètre ? Je vais faire un copier coller d'une explication trouvée ailleurs. 

La pression atmosphérique donnée par le baromètre varie en fonction de l'altitude. On peut donc déduire l'altitude de la pression atmosphérique à condition que l'on connaisse un point de référence. Le baromètre est donc là pour accélérer l'acquisition du GPS en complément du téléchargement des éphémérides via data.

Chouette me direz-vous,un baromètre dans un smartphone, cela va compenser les pauvres baromètres altimétriques du Garmin 310 XT. Je n'en sais rien, je dois creuser la chose. 

Bon, tout ça est bien beau mais encore ?

La première fois que j'ai allumé la puce GPS, j'ai été bluffé par la vitesse d'acquisition, alors que j'étais encore dans mes murs, il ne m'aura fallu que 2 à 3 secondes, pas plus !

Je me suis décidé ensuite à réinstaller le logiciel initialement fait pour Symbian et Nokia, il a été adapté pour Androïd et l' ail phone, j'ai nommé Sport Tracker. Il est toujours gratuit.

J'ai refais pour commencer mon "fameux" parcours boulangerie et force a été de constater que la trace était autrement plus stable et rectiligne.Une image valant bien plus que des mots, voici une copie d'écran du comparatif.



En bleu, la trace "aller" faite avec le Samsung Galaxy Note
En jaune, la trace initiale "aller retour", faite avec le Nokia N97.

Non seulement, la capture des satellites a été presque immédiate, mais en plus, elle est d'une grande stabilité. 

Voilà pour aujourd'hui. 

Comme je suis actuellement en arrêt forcé, suite à une belle hernie que je viens de faire opérer, je ne pourrai pour l'instant pousser plus en avant mes tests. 

Du coup, je vais en profiter pour chercher un logiciel un peu plus complet que le seul Sport Tracker, qui ne permet pas de configurer des entraînements. Si vous avez des idées de logiciel fonctionnant sous Androïd, je suis preneur.

Et par là même, je vous laisse saliver un peu de la suite, enfin, si tant est qu'un smartphone puisse faire saliver qui que ce soit

Sportivement vôtre

Malo

3 commentaires:

DouX2 a dit…

Bonjour Malo, très intéressant !!! Pour ma part je cours depuis presque deux ans avec un Xperia x10 et je le trouve aussi rapide et relativement précis !! Et quel plaisir de courir en musique, en enregistrant le trajet, voire en répondant au téléphone ou aux SMS !! Bref !! Ceci dit je m’intéresse au SG Note pour ses autres capacités également mais j'hésite à franchir le pas, ne trouvant pas de support bras ou de ceinture adapté à ce téléphone pour la course. Aurais-tu par hasard une solution à ce problème ?? Merci pour ce post et pour ta réponse éventuelle !!
Didier

DouX2 a dit…

J'utilise "Mes parcours", anciennement my tracks en anglais !! Parfait, à mes besoins en tout cas.

Didier

Malo97 a dit…

Bonjour tous
Petit retour de vacances, ça fait du bien, même si ce n'était pas le ski.

Perso, quand je cours, je n'écoute pas de musique. Pour moi c'est un moment où je pars à l'écoute de mes pensées et des oiseaux, je suis plutôt rural. De plus, mon environnement quotidien (boulot et enfants jeunes) est assez bruyant, alors courir en musique me parait inimaginable. Il m'arrive d'écouter de la musique AVANT de partir courir pour l'avoir en tête, jamais pendant. J'ai essayé une fois, j'ai pas aimé du tout.

Pour ce qui est du support bras, et bien du coup, je n’en ai pas besoin. D’ailleurs, je pense que cela me gênerait plus qu’autre chose, un gros machin comme ça au bras. Déjà que je m’affuble d’une ceinture, car du coup, c’est la solution que j’ai choisie pour mon smartphone. Elle est équipée d’une (grande) pochette Lafuma, le téléphone entre parfaitement dedans, mais y ballotte... Une autre (petite) pochette Raidlight pour les clefs afin d'éviter le contact clés / écran et c’est parti. Cette ceinture me sert de porte bidon pour les sorties longues d’1h30 et plus.

Le smartphone ne me sert que « d’assurance vie ». Si je me perds ou me blesse (je touche du bois) ou si j’ai été trop ambitieux et que je suis trop loin de chez moi (arrivé une fois). Pour les parcours, les temps intermédiaires et forcément les fractionnés, je préfère maintenant nettement ma montre GPS.

Si je cours avec femme ou enfants à vélo, je leur laisse ma ceinture pour me libérer cette contrainte.
Pour ce qui est des supports bras, le mieux serait d’aller en magasin et d’essayer sur place. Eventuellement, téléphoner à Samsung pour le Note.

Sinon, suivant la longueur de ton câble casque, il y a peut-être une gamme de produits qui peut être intéressante niveau ceinture abdominale pour un grand smartphone. Il s’agit des produits iFitness et SpiBelt. Les pochettes semblent élastiques, du coup, elles épousent la juste taille du smartphone ce qui évite le côté téléphone qui ballotte. Elles sont en néoprène (je crois) ce qui les rend imperméables. Accessible sur certains villages marathon (la société Xtenex en vend) ou par internet, mais en l’occurrence, je préfère essayer pour approuver, quelle que soit la marque choisie.
J’ai failli craquer la dernière fois, je n’avais pas encore le Samsung. J’y pense sérieusement aujourd’hui car j’en ai justement assez du téléphone qui ballotte dans la pochette, surtout sur mes fractionnés courts (et donc rapides). Certaines pochettes ont des compartiments intérieurs pour éviter le frottement entre les objets.

Bon week end