Bon plan

samedi 23 juin 2012

Biscarrosse, son semi-marathon

C'était en début de mois de juin, je voulais participer la semaine précédente au semi du Pont du Diable à Saint Palais sur Mer, mais ma femme travaillant, il fallait bien garder les enfants. 

Du coup, autre jour, autre lieu : Biscarrosse. C'est à 1h30 de chez moi, je dois quand même me lever tôt. J'ai essayé d'embarquer mon acolyte d'entraînement, mais il ne s'était pas décidé.

Au programme : 
cinq courses : un trail, un 10 et un semi, une rando et une course enfant.

Le lieu : 
Biscarrosse, entre ses deux lacs. Le départ et l'arrivée se feront depuis la base de Latécoère, du nom de l'ancien point de départ des hydravions transatlantiques du même nom. 


Le parcours : 
ultra plat. Les seules montées sont celles qui permettent de franchir les ponts, c'est dire !



La météo : 
parfaite. La veille il avait fait super chaud. Le jour J, ça c'était bien refroidi, voire humidifié. Un peu de vent d'Ouest et en bord de mer, ça compte, mais le parcours étant majoritairement orienté Nord / Sud, il n'a pas été très gênant.

Les concurrents : 
une centaine sur le semi, ce n'est pas beaucoup. On ajoute une 50aine de coureurs sur le 10 bornes. Nous serons ensemble pendant 5 km. Mais l'un dans l'autre ça reste un très petit semi marathon. C'est de moins bonne augure je trouve, le risque de se retrouver seul est grand.

Mon objectif : 
faire mieux que le mois précédent, donc moins que 1h39'50 et si possible casser les 1h38 voire casser les 4'40 d'allure moyenne.

Le déroulement :
Je prends mon dossard sur place, 17€. On se voit offrir un maillot aussi orange que technique. La pub dessus y est discrète. C'est la belle surprise du jour. Du coup, je le mets pour courir avec.

Coup de départ, nous partons avec les 10 bornards. 1er kilo en 4'40, je suis bien, mais je me dis que je risque d'avoir du mal à poursuivre sur cette lancée. Je continue quand même.
Quelques passages sur des parties herbeuses : j'aime moins, mais ces passages sont courts. Le reste se fera principalement sur piste cyclable. Question sécurité, nickel. Deux traversées de routes bien gérées par les bénévoles, rien à redire.

Du vent de face entre le 9ème et le 11ème, où il faut procéder à un demi tour sur la piste cyclable pour revenir sur nos pas. Un point de peinture sur le sol marque l'endroit, un bénévole s'assure que nous le voyions bien. Du coup, un peu avant et après, on croise ou les 1ers, ou les suivants. Ca dure sur 5 km. Ca permet de croiser un peu de monde car je suis plutôt seul. Devant moi le gars est à 30", derrière ça doit être pareil. Au demi tour,  nous aurons droit au vent de dos, c'est plus reposant.

Je reste très régulier sur le parcours. Je remonte doucement sur le suivant que je rattraperai sans accélérer au 14ème. 

Au 15ème rebelote avec le vent sur 500m, mais là, j'aime moins. 

Du coup, je suis rejoint 16ème par deux autres coureurs.  Pour autant, je n'ai pas (encore) marqué le pas. C'est eux qui accélèrent.

Ce sera au 17ème que je marquerai le pas sur l'allure. J'étais en 4'39 / 4'40 jusque là, mais je n'y arrive plus. Je fais une pause un peu plus longue au ravito, un peu de boisson, je m'isole 30" derrières des buissons. Mes deux comparses "en profitent" pour s'échapper, je ne les retrouveraient plus. Dommage pour moi, nous aurions pu finir la course à trois car un petit groupe s'était formé. Je me retrouve à nouveau seul.

Du 17è au 20è j'ai un peu de mal, la course devient longue. j'oscille entre 4'49 et 5'05. Je fais l'effort d'accélérer sur le 21ème, mais je n'arrive finalement qu'à reprendre l'allure du départ : 4'40

Au final, je termine en 4'43 de moyenne, soit 1h39'28". C'est mieux que le mois précédent, mais moins bien qu'envisagé. Pour autant, la course était bien belle, aucun regret.

Le bilan :
Belle course, beau parcours, plat.

Des ravitaillements classiques, perso, un peu d'eau m'aura suffit, surtout qu'on était pas écrasé par la chaleur, alors... 
A l'arrivée, deux femmes bien sympathiques remplissaient sans discontinuer les gobelets d'eau, de (vrais) jus de fruits (pas des trucs à base de concentré de sous marque dégueux) ou du soda bien sucré (de marque aussi). Quelques sandwichs et autres fruits compléteront la panoplie.

Pour autant, il y aura des points à améliorer : la prise du temps et le classement. Si je n'ai rien à dire pour mon cas personnel, à la remise des prix, il y a eu plusieurs couacs dans le classement des filles. Les organisateurs se sont un peu mélangés les pinceaux et ont appelés sur le podium des concurrentes qui n'avaient pas à y être...

De même, les coureurs du 10 bornes et du trail n'auront que leur classement, pas leur temps. Ca peut être rageant.

La prochaine fois, peut-être serait-il bon de faire venir une société de chronométrage par puce ? C'est sans doute la meilleure des solutions pour gérer 5 courses différentes sur le même événement. En effet, ce genre de couacs peut mettre à mal la réputation des organisateurs, qui pourtant, j'en suis sûr, ont beaucoup bossé pour rendre cette manifestation fort sympathique. 

Merci à eux, aux bénévoles

Malo.

Aucun commentaire: