Bon plan

vendredi 5 octobre 2012

Suunto Ambit, je l'ai reçue !!!



Ca y est, je l’ai reçue

Quoi ? Qu’as-tu donc reçu Malo, me direz-vous ?

Bah tient pardi !!! La nouvelle Suunto Ambit


La SUUNTO AMBIT !!! Rooooooooooo !!!
  



Et bien la première impression c’est : 
Mais qu’est-ce qu’elle en a de la gueule cette montre !!!

« Quel chanceux ce Malo de pouvoir s’offrir un tel bijou », me direz-vous.
Et bien, je vous répondrais que chanceux, oui ! Je suis, mais j'ajouterais aussi que non, je ne l’ai pas achetée…

…Et non, je ne l’ai pas volée non plus.
Mais quel est donc ce mystère ?

C’est simple. En mai dernier, j’ai envoyé différents courriers à différentes marques, afin de leur demander de me confier une montre de leur marque pour la tester et en faire un article sur mon blog, force étant de constater que les tests matériel des magazines sont souvent très succins, enfin, c’est là mon avis. Il est finalement très difficile de se faire une idée des montres, toujours plus techniques, complexes, sauf à passer finalement par les forums, par les (déjà) utilisateurs et par les autres blogs d’amateurs. Mais il est vrai aussi qu’un amateur ne compte pas son temps et qu’un amateur n’a pas non plus 150 outils différents à tester en moins de temps qu’il ne faut pour le dire comme dans certains magazines.  

Bref, pour poursuivre mon histoire, seul Suunto a répondu favorablement à ma requête (merci à eux au passage, si, si, sincèrement) et a accepté de me prêter (j’ai bien dit prêter) une montre. 

Je la teste, je la commente comme je veux et je la leur renvoie (là, je dis d’emblée sniff, mais bon, ce n’est pas anormal non plus). Pour eux, un avis éclairé de leur matériel in situ, pour moi, de nouveaux clics sur mon blog. Enfin, c’est mon but. Certes, il m’est demandé de faire lire mes articles avant par Suunto, dans l’optique (extrait copier-coller du mail reçu) d’« éviter toute erreur technologique ou technique sur le produit, Suunto souhaite consulter les articles avant publication, sans aucune modification éditoriale du contenu proposé par le bloggueur ». Voilà. Tout est dit.

Si ma demande a été faite en mai et acceptée dans la foulée, il m’a fallu attendre le 1er octobre pour pouvoir la toucher, cette montre. Qu’importe, je suis d’un naturel patient, l’important est aujourd’hui de l’avoir. Ma femme m’envoie un sms « ta montre est arrivée »

« Roooooooooooooooooooo » ai-je répondu. 

La fin de la journée de travail s’éternise d’un seul coup, je suis comme un gamin impatient d’ouvrir son nouveau paquet le matin de Noël. Je peux vous dire que ce soir-là, je n’ai pas fait beaucoup de rab, j’ai plié bagage au plus vite, récupéré les enfants à la sortie des classes et vite à la maison.

Bon, en attendant de vous faire part de mes premiers tests, je vais quand même vous faire découvrir la bête lors du premier déballage.


<-- Vous avez remarqué la petite photo en haut ?

A gauche, le petit bijou dans son écrin qui vous accueille avec l’heure d’affichée
<--
-->
A droite, le verso de l’emballage, propre avec un résumé en anglais et en français des principales fonctions proposées


 
<-- A gauche, le câble de connexion à l’ordinateur

-->
A droite, la ceinture pour le cardio fréquence mètre
 


Les notices d’utilisation papier

Donc, pour résumer,
  • La montre, ben quand même
  • Un câble à brancher sur l’ordinateur
  • Une ceinture HR pour prendre le pouls : poum-poum poum-poum poum-poum
  • Une série de notices d’utilisation que je n’ouvrirai jamais, je préfère nettement le fichier pdf. Ça facilite les recherches.






Aucun rapport de test pour l’instant, car pour en proposer un à la lecture, il faut d’abord tester, employer, utiliser, triturer justement (quelle lapalissade !) et pour cela il me faut du temps. Il me faudra ensuite coucher sur le papier le résultat de mes triturations, sachant que je suis actuellement en pleine préparation marathon, je dois prendre aussi le temps pour ça et me reposer. 
Cet article n’avait pour seul but que de vous mettre l’eau à la bouche. En attendant, tout le boulot sera pour moi. Le plus fastidieux ( ?) lire les 126 pages du mode d’emploi, le plus sympa : courir pour tester, nager pour tester, faire du vélo, du roller pour tester. Un pote va se faire le tour Mallet dimanche prochain à vélo, il va se prendre lui aussi un malin plaisir à la tester et à la comparer à son Garmin 910xt, équipé lui aussi d’un altimètre barométrique.

Voilà, je vous dis à très bientôt, n’hésitez pas à vous abonner à mon blog, vous serez plus vite tenu au courant des avancées de mes tests, de mon utilisation.

Bonne soirée

Malo

Aucun commentaire: