Bon plan

mercredi 30 octobre 2013

Les 10 km du Ruban Rose de Bordeaux 2013


Pour une belle journée d'automne, ce fut une magnifique journée ! 25°C, grand soleil et ciel bleu et toute la famille réunie autour d'une (presque) même épreuve : 


Le principe : SE MOBILISER, AGIR en courant ou en marchant
5 ou 10 km au choix

Ce n'est pas une course FFA ou à label, non, juste une manifestation pour une belle cause. 

Les années précédentes, il y avait semble-t-il un chrono, une puce, des temps, cette année, il n'y a rien de tout ça. Trop cher ou trop de monde ? Je ne sais pas, mais quand je suis arrivé pour m'inscrire, les 4500 dossards étaient déjà partis ! Nous avons eu nos T-Shirt rose représentatif de la course et du combat pour lequel elle se met en avant, mais point de dossard. Qu'importe !
Pour nous, c'était une première à plus d'un titre :
  • Personnellement, je reprenais "la compétition" après tous mes déboires de côtes et d'orteil cassés, le tout sans arrière pensée chronométrique. Faut dire, je ne suis encore prêt à rien, je n'en suis qu'à ma première semaine du plan que je suis actuellement.
  • Ensuite, depuis que j'ai enfin persuadé ma femme de pratiquer une activité sportive, nommément la marche nordique à laquelle elle prend plaisir en plus, elle s'est retrouvée plus encline à participer. Mais peut-être le challenge en lui-même était-il motivant, même si elle est en bonne santé ? Et puis pour une fois qu'elle ne travaillait pas un dimanche, fallait en profiter...
  • Et pour finir, mes trois loupiots (10 ans et 2x9 ans) allaient avoir la possibilité de m'accompagner, de me suivre au lieu d'être sur le bord de la route à attendre que "je daigne passer devant eux" pendant si peu de temps. 
Bon certes, femme et enfants allaient faire la marche sur 5 km, mais pour leur âge (je parle de mes enfants bien sûr), c'était déjà très bien. Cela dit, mon fils a voulu s'échauffer avec moi, le pauvre bougre a présumé de ses capacités. Cela a été cependant un bien pour un mal car du coup, j'ai fait un échauffement plus lent que je ne l'aurais fait aussi. Et puis pour être franc, je n'ai pas boudé mon plaisir en courant aux côtés de mon rejeton. Fierté paternelle, quand tu nous tiens.

Côté accueil des participants, les choses ont été bien faites et les organisateurs ont bien vu grand. Un concert pour apporter la touche d'ambiance. Un village d'exposants, des kinés, ostéopathes, du ravitaillement, une consigne (bien petite au regard du nombre de participants me semble-t-il, enfin, peu importe). 

Par contre, une petite suggestion : organiser un accord avec le tram peut-être ? Histoire d'accéder plus facilement à la manifestation ou quelque chose dans le genre ? Nous nous sommes garés aux hangars des quais de Bordeaux : + 8€ de parking. Mouaih ! Bon, si nous nous y étions pris un peu plus tôt, nous serions allés au relais auto / tram, ça nous aurait coûté moins cher, c'est clair aussi.

Côté course maintenant, il y avait bien des arches gonflables, mais aucune indication de celle qui devait tenir lieu de départ ou d'arrivée, quand d'un seul coup, un cri se fit entendre "c'est parti". Et bien c'est parti pour deux boucles de 5 km!
Heureusement, j'étais du bon côté de la foule, j'ai pu enclencher tout de suite la 4ème puis la 5ème, sans avoir à marcher et heureusement, car avec +4500 participants, j'aurais pu marcher longtemps avant que de pouvoir courir.  

Le parcours longe les quais réhabilités de Bordeaux, quais devenus un endroit privilégié de déambulation des Bordelais. Arrivé au bout des quais, demi tour pour revenir sur nos pas. La deuxième boucle offre une re belote de l'ensemble. En ce dimanche matin, on côtoie les familles et autres joggeurs qui profitent du soleil ambiant, sans oublier les consommateurs aux terrasses des cafés et le marché qui nous embaume de toutes ses odeurs alléchantes.

Je pensais partir sur un rythme oscillant de 4'45 à 4'50, me voilà déjà au 1er km en 4'36 ! Les 3 suivants seront encore plus rapides, c'est à me demander si je ne suis pas un peu fou au regard de mes entraînements. On longe les quais de Bordeaux, c'est vrai qu'ils sont devenus bien sympathiques à arpenter depuis qu'ils ont été réhabilités il y a quelques années déjà

Le 5ème est déjà plus lent, il faut commencer à slalomer entre les retardataires déjà rattrapés et les bedeaux qui ne courent pas forcément.  Du coup, l'allure se calme, obligé sauf à vouloir bousculer les gens, ce n'est pas le but

Au final, un 44'58 pour 9,7 km au chrono, je ne suis pas mécontent de moi, même si ce chrono n'a rien de fantastique.

Je vais au ravitaillement, boire, boire et boire encore. Je prends trois bouteilles en plus et je vais attendre le reste de la famille à l'arrivée, je sais que mes filles ont soif.

Beaucoup, beaucoup de monde et une bien belle ambiance, on finit la journée sur Bordeaux en retournant tout doucement à la voiture, c'était un moment sympathique, mes enfants sont rentrés ravis d'avoir pu partager un peu de mon plaisir / passion, moi aussi.

Bon Run
Malo

Aucun commentaire: